Hors sujet

Ta fille c'est un accident ?

17:04:00



Ce soir, j'ai décidé de rédiger cet article. Vous vous doutez bien qu'avec ce titre, je laisse de côté les voyages, les recettes, les DIY, les test produits... Bref, tout ce qui est mignon, je le met au placard. Ce soir ou plutôt cette nuit, je vais partager une partie de ma vie avec vous.

On m'a posé plusieurs fois cette question, avec plus ou moins de tact. Généralement, c'est un truc du genre : "Euh ta fille... elle était prévu ? Prévu non, mais nous en avions discuté et elle était voulue. Ouais en gros, c'est un accident". Et encore, je met les formes parce que des fois, certains regards en disent bien plus long.

Je me suis souvent dit que ces questions n'auraient pas existé, si j'avais eu ne serait-ce que trois-quatre ans de plus.
D'abord, nous sommes "jeunes". J'ai été enceinte à l'âge de vingt ans. Ça n'a pas été facile. Ma belle famille n'a pas tout de suite accepté ma grossesse. Ils ont eu peur. Oui, parce que nous étions jeune et à leur yeux, un peu gamin sur les bord. Lyloo n'était qu'une petite patate et déjà le sujet de bien des disputes. Nous avons tenu bon et nous leur avons prouver que nous étions assez mâture pour assumer un enfant. Nous avons été fort pour ce petit bout qui grandissait en moi et qui a donné ce magnifique petit monstre.
Ensuite, nous étions et nous sommes encore étudiant. Ce qui veut dire : salaire, revenus fixe. Le problème a vite été résolu, nous avons tous les deux pris un emploi. Le problème n'est donc finalement pas financier. 

Le problème c'est de ne pas être dans les normes.

Ce terme générique, cette façon intrusive de nous demander timidement si notre fille a été "accidentelle" franchement ça me fatigue. J'en ai assez de me justifier, je me met à la place de ses mamans qui ont du mal à assumer le regard des autres et qui se sentent jugées.
Vous n'imaginez pas a quel point on peut être dévisager partout où nous allons. Je crois que le pire a été la faculté. Une fille qui se balade avec un ventre de baleine c'est pire qu'un chameau à trois bosses. 

Mais merde ! On peut être jeune et  maman. Jeune maman et épanouie. Jeune maman épanouie et étudier à côté. Jeune maman épanouie, étudiante et réussir. La seule chose c'est d'avoir confiance en soi.
Alors oui c'est dur, ça demande énormément d'organisation mais je ne vais pas me plaindre. Cette vie, je l'ai voulu et je ne l'échangerais pour rien au monde. Ma fille n'est pas un accident. Loin de là. Chérie, Papa et Maman avait discuté de ton arrivée. Nous t'avions imaginé, avions faussement bataillé sur ton prénom. Mais tu n'as jamais été un accident, tu es juste arrivée en avance et ça pour notre plus grand bonheur.
Le soucis, c'est cette fichue manie qu'ont les gens de nous cataloguer et de nous montrer que nous ne sommes pas dans la "norme". Que tu sois grande, petite, mince, potelée, quelqu'un trouvera toujours quelques choses à redire. C'est un peu ça le fond du problème. Dès que tu es différent, que tu ne rentres pas dans une catégorie, dans un moule... Tu es montré du doigt et juger en place publique.
J'ai une pensée pour toutes ses mamans qui souffrent de ses jugements et qui ne parviennent pas à trouver une place. Je voudrais faire part de ses petits conseils.

1. Puisez votre force dans votre couple.
 
Des critiques vous allez en avoir. Des gens malintentionné, dur et méchant aussi.
Il ne faut pas hésiter à discuter avec votre compagnon. Il est là pour vous épauler, comme vous vous êtes la pour le soutenir. Tout au long de votre vie vous allez être la l'un pour l'autre. Alors peu importe l'avis des autres ou vos craintes, faites de votre couple un bouclier et nul ne pourra vous atteindre.

       

2. Faites comprendre à vos amis que vous avez besoin de soutien.
 
C'est une des premières choses que j'ai faite. Je me souviens que quand j'ai annoncé ma grossesse, mes amis proches se sont eux aussi inquiétés. Ils ne se voient pas parents à leur âge, ce que je peux tout à fait comprendre. Mais leurs peurs peuvent déteindre sur vous et créer un surplus d'angoisse totalement inutile. Alors préservez vous. Demandez leur gentiment de ne pas trop vous angoisser mais d'être présent pour vous. 

3. Non, un enfant ça ne gâche pas la vie. 
 
Avoir un enfant tôt, du point de vue extérieur peut être une source de contraintes. Par exemple j'ai eu le droit à : "Mais et ta vie sociale ?" "Vous n'allez plus vivre comme avant, fini les grosses soirées et les grasses matinées !" "Franchement, entre les couches, les vêtements, le lait, les petits pots, les jouets, vous n'allez plus trop vous faire plaisir !" "T'es pas cool, tu sors même plus"
Et oui ! Un enfant c'est une responsabilité.  On sort moins, on mange parfois sur le pouce, on pense plus à son enfant qu'à soit, on fait des petites nuits mais en échange, on a des sourires, des progrès, des câlins, des fous rires, des je t'aime, des pleures, des caprices puis des pardon timide, des "Merci à maman/papa" (la grande phrase de ma fille en ce moment), des bisous. Être papa ou maman ce n'est pas facile mais ça vaut tellement le coup. 

4. Relâchez la pression. 
 
La grossesse est souvent une source de peurs et de doutes. Alors même si votre chéri est la pour vous réconforter, des fois c'est insuffisant. Vous avez peur de ne pas être à la hauteur, de ne pas être une bonne mère.
Ce qui est important de retenir, c'est qu'il n'y a pas de maman parfaite. Quand la grossesse est devenu une source de disputes avec l'entourage, on a envie de prouver à tout le monde qu'on va être les meilleures mamans du monde quitte à se mettre la pression. Mais à trop vouloir bien faire, on se pourrit la vie.
Pour moi, on ne naît pas avec la fibre maternelle, on apprends à être bon parent. On teste des méthodes d'éducation pas toujours concluante, on fait des erreurs mais en tout cas on reste humain. Le principal c'est que bébé soit en bonne santé, qui mange, s'éveille et qu'il fasse votre bonheur au quotidien. 

5. Prenez du temps pour vous. 

Avant d'être maman, nous sommes des femmes. Vous verrez souvent cette phrase sur le blog parce qu'à mon sens elle est super importante. Ne vous oubliez pas. Vous existez en dehors de votre rôle de maman.
Alors de temps en temps prenez du temps pour vous. Même si c'est un masque à argile dans votre canapé, papi mamie qui garde bébé le temps d'une soirée ou aller vous défouler sur la salle de sport, peu importe tant que vous trouvez quelques choses qui vous fait du bien. 

6. Le regard des gens, définitivement : ON-S'EN-FOUT.

Des personnes pour vous juger, vous critiquer, se moquer,  il y en aura toujours. C'est VOTRE vie. Alors le meilleur moyen de vous venger c'est de leur balancer régulièrement votre bonheur à la figure. 

7. Vos parents ou beaux-parents acceptent mal la grossesse ? Surtout ne pas les mettre de côté. 
 
Peu importe la puissance de votre animosité ou de votre rancœur, vos parents restent vos parents. Pensez à vos petits chats, ça serait vraiment triste qu'ils ne grandissent pas avec leurs grands parents. Alors, envoyer leurs des nouvelles (taille, poids, échographie, nouveaux achats...). Même si vous n'avez pas de réponses, au moins vous aurez la conscience tranquille.
Et si ça ne marche pas, ce n'est pas votre faute parce que vous aurez fait tout ce qu'il faut. 

L'important c'est de préserver vos enfants et votre famille. Le meilleur conseil que je puisse vous donner c'est : soyez vous mêmes.

You Might Also Like

17 commentaires

  1. Coucou, je suis tomber par hasard sur ton post sur Facebook. Une amie avait aimé ton post du coup il s'est afficher dans mon fil d'actualité. Je suis entièrement d'accord avec toi pourtant je n'est pas d'enfant et j'ai 24 ans. Mais j'ai 20 ans de différence avec ma maman. Et ma maman a également 20 ans de différence avec sa maman. Je trouve que j'ai une chance inouï que ma maman m'a fait jeune car on a beaucoup de complicité que je ne retrouve pas chez mes amie qui ont 30 ans de différence avec leurs parents. Elle est plus compréhensible aussi je trouve. De plus, les normes c'est quoi ? sa veut rien dire ! Les normes changent constamment. On a pas eu une période ou les enfants de 16 ans était mariée et mère dans l'année ? Il me semble que si... Le principal c'est que l'enfant ne manque de rien et sois épanoui.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que ce n'est pas une question d'avoir un enfant ou non finalement, mais plutôt une question de tolérance vis à vis de l'autre. Je trouve également qu'avoir peu de différence avec ses parents peut être un véritable atout. On parle souvent de conflits de génération, mais pour le coup, il existe moins chez les jeunes parents.
      Et ta conclusion est vraiment très bonne effectivement, le principal c'est la santé, qu'il est tout ce qui est indispensable et qu'il grandisse comme un enfant avec l'innocence qu'il y a avec.
      Merci en tout cas pour ton commentaire ! tu n'es pas maman mais ça ne t'empêche pas de partager mon avis ;)

      Supprimer
  2. J'ai eu ma fille à 23 ans et c'était désirée, j'ai arrêté la pilule pour l'avoir, mais effectivement j'avais sans cesse la même question "Ah mais c'était voulu ? Maintenant ?" Oui ca l'était. Maintenant qu'elle a 2 ans, on tente le 2éme et parfois on a des doutes, donc quand je suis allé acheté le test, ou faire la prise de sang "Ah mais il était voulu"

    Faut que j'arrive à combien de gosses ou à quelle moyenne d'âge pour qu'on arrête de me poser la question ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le problème c'est que beaucoup de la générations précédentes, on eut des bébés à 30 ans ou plus. Donc parfois, ils ont du mal à comprendre pourquoi à ton age ou au mien, on "s'embeterait" à avoir un enfant alors que l'on a le temps.
      Je ne sais pas si il y a un véritable âge, parce que quoi que tu fasses, à n'importe quel age, tu peux être juger. Mais dit toi que ses personnes n'ont peut être pas la chance de comprendre à quel point un enfant embellit une vie.

      Ne laisse pas le jugement des autres t'influencer et j'espère que tu auras bientôt la nouvelle d'un autre petit bonheur !

      Supprimer
  3. Très bel article bien écrit ! Merci pour ton avis, et pour être honnête j'ai déjà pensé à ce genre de reflexion en voyant des jeunes filles mère et oui... maintenant à mon tour car j'ai bientôt 30 ans et toujours pas d'enfants... et c'est à moi qu'on demande désormais "c'est pour quaannnd ??" Gnnnnnn !! On est prêt ou pas, ça marche ou pas, bref, c'est jamais le bon moment ah ah ! Bisous ma belle et soyez heureux :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. AHAH, c'est très drôle de voir ça dans l'autre sens aussi.Etre maman n'est pas une question d'âge mais de maturité. Nous ne connaissons pas assez chaque histoire et parfois, on conclut par des jugements hâtifs. On le fait tous un peu.

      T'as 30 ans donc, apparemment, t'es en âge d'avoir une floppée de marmot. Dépêches-toi avant de finir vieille fille ahah.
      Non plus serieusement, encore une preuve... Les autres adorent se mêler de la vie d'autrui en posant un tas de question.
      Mais bon, tu seras maman quand tu auras envie de l'être et sinon, y'a une bonne méthode pour calmer ce genre de personnes, leur poser des questions à la hauteur des bêtises qu'ils peuvent sortir. Généralement, ça calme ;)

      Supprimer
  4. Coucou je doit dire que je me reconnait dans ton article. Avec mon homme quand nous avons décidé de faire notre bébé nous avions tout les deux 20 ans. Je l'ai dit a ma famille proche et j'ai eu le droit a des remarques du genre " mais comment vous allez faire ? " alors que mon homme travail, " fini les sorties après " , " profité de la vie vous êtes jeune " , " vous y arriverais jamais " sa fait plaisir a entendre. Ma petite soeur avait un refus catégorique ( maintenant elle a bien changer d'avis car c'est la marraine de notre fille). Ma mère étais pas trop d'accord mais comme je lui est dit qu'elle n'avais rien a dire car elle m'a eu exactement au même âge. Quand je suis tomber enceinte tout le monde étais content mais assez inquiet. La réaction que je n'ai pas aimer est celle des parents de mon hommes, quand on leurs annoncer la bonne nouvelle la seule chose qu'ils ont dit c'est " Ha ... mais comment vous allez faire ? " sa a vraiment blesser mon homme.
    J'ai eu pendant ma grossesse des remarque en me demandant si c'étais un bébé surprise pfff
    Tout se que j'ai a dire c'est que oui on est jeune mais ont a encore une vie social, on fait des soirée, des sorties en amoureux ou a 3. Sa demande juste plus d'organisation mais tout est possible et pour rien au monde je ne reviendrais a ma vie d'avant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je suis bien d'accord avec toi. Un enfant ce n'est pas une somme de contraintes. Ils nous apportent beraucoup au quotidien et cela peut importe l'âge, ça nous demande juste de revoir notre organisation et de profiter de la vie autrement.
      Ca m'attriste un peu de voir tous ses commentaires qui malheureusement vont dans mon sens. J'espère que les mentalités changeront. Un enfant jeune, ce n'est pas une tare mais une chance. Après chacun est libre de gérer ça vie comme il l'entend !

      Supprimer
  5. Je me reconnais dans ton article c'est dingues, j'ai eu le droit a ce genre de remarque. Avant ma grossesse personne n'étais pour ... et quand je suis tomber enceinte tout a changer mais j'avais droit a parfois quelque remarque désobligeante. En tout cas non avoir un bébé a 21 ans ne gâche pas ma vie au contraire ! il suffis d'avoir de l'organisation, les sortie a 3 ou en amoureux c'est possible la preuve demain je part en week end en amoureux :) tout est possible avec l'amour que l'ont porte a nos bébés.

    RépondreSupprimer
  6. Je te remercie pour cet article très touchant et qui reflète très bien la réalité. J'ai vécu des choses similaires.
    Nous c'était parce que ça faisait peu de temps que nous étions ensembles (7 mois). J'ai eu le droit à des "tu vas avorter etc." Mais qui peut se permettre de me donner des ordres sur ce que je dois faire ou ne pas faire ?! Je suis majeur et responsable. Je n'ai aucun regret. Louanne est un miracle (je ne savais pas si je pourrais avoir un enfant facilement pour des raisons médicales). Le jour où elle est née, bien qu'il est été merveilleux et douloureux,j'ai gueri de tous les maux dont j'ai pu souffrir pendant des années.
    J'aimerai tant écrire un livre sur mon histoire, mais je ne sais pas où je devrais commencer. J'ai déjà le titre !
    A mon sens, le mot amour prend tout son sens quand on devient maman.

    RépondreSupprimer
  7. C'est un bel article. Il m'a touché. Je n'ai pas encore d'enfants et à 26 ans on m'y pousse fortement.

    #CocoB.
    http://www.cocob-59.com

    RépondreSupprimer
  8. Tu as bien raison d'écrire cet article ! Du moment que tu es épanouie, heureuse, bien dans ta tête, bien dans ton couple, bien dans ton rôle de maman, le reste on s'en tape !!
    Bisous ♥
    CapricieuZe

    RépondreSupprimer
  9. Coucou,
    Ton témoignage est vraiment touchant. C'est dingue comme les gens adorent donner un avis. Un avis sur tout, même sur ta vie. Avoir un enfant est une chance et non une contrainte. Oui il faut faire des sacrifices, mais sans se priver pour autant.
    Etre parent, c'est une question de maturité et non pas d'âge comme tu dis. A
    Profite bien de ton rôle de maman et tu as raison de t'assumer.
    Bisous
    Donna

    RépondreSupprimer
  10. Je trouve ça choquant qu'on te pose cette question. C'est très brutal, en plus d'être très intrusif.
    Je comprends que le jeune âge puisse faire peur à certain.e.s, mais ce n'est pas l'âge qui fait de toi un bon parent, en fait dans beaucoup de domaine, l'âge ne fait rien.

    On m'a souvent demandé "et toi, c'est pour quand?" (le bébé). Je trouve cette question également très intrusive, les gens ne se rendent pas compte de l'impact de cette question. Je ne veux pas d'enfant, et je ne peux pas en concevoir. J'imagine pour les couples stériles, ou ayant des difficultés, ou les couples où c'est un sujet de discorde.. Quelle indélicatesse !
    Et enfin, quand on me répond "tu changeras d'avis", c'est également fatiguant à entendre. Comment quelqu'un d'autres peut savoir ce que je veux ou voudrai à l'avenir. Je ne me permettrai jamais de dire ça à quelqu'un qui me dit vouloir enfanter. Bref, tout ça pour dire : QUe les gens se mêlent de leur . ils ont déjà bien assez à faire :)

    Bon dimanche !

    RépondreSupprimer
  11. Je vous rejoins sur le fait que dès qu'on est différent, ont est jugé,montres du doigt. En tous cas je vous admire d'être toujours droite, de croire en vous et de vivre sans vous souciez de ce que disent ou pensent les gens.....

    RépondreSupprimer
  12. Tu gère très bien ta famille et ta petite est bien heureuse un enfant est toujours le bienvenue dans une famille. l'âge n'est rien quand on a la maturité. gros bisous

    RépondreSupprimer
  13. Très bel article mon chat, c'est vrai que certaines personnes ne sont pas du tout ouverte d'esprit ! Ce qui compte, c'est que tu sois heureuse avec ta petite famille peu importe l'âge, ton bout de chou est trop chou en plus :)

    RépondreSupprimer

Articles les plus consultés